Six énigmes pour Don Isidro Parodi, de Jorge Luis Borges et Adolfo Bioy Casares

Participants :

Auteur : Jorge Luis Borges et Adolfo Bioy Casares

Editeur : Editions 10/18 (4 janvier 2008)
Collection : Grands détectives

Histoire :

Don Isidro Parodi est le prisonnier de la cellule 273, inculpé bien qu’ innocent. Seul dans sa dernière résidence, il a réussi à développer un sens de la logique, de la perception des choses bien supérieur à la moyenne. Ainsi, des individus tous atypiques et pittoresques viennent tour à tour lui raconter leur problème, les énigmes qu’ils n’arrivent à résoudre. Il s’agit de meurtre ou de vol quand les deux ne sont pas conjugués. Chaque fois, le prisonnier arrive à dénouer les fils de l’intrigue, à mettre de l’ordre dans tous les mensonges et les vérités qui lui sont contés. Le lecteur, luin b’y voit que du feu…

Opinion :

Le lecteur n’y voit que du feu… C’est justement là tout le problème de ces six nouvelles : le dénouement arrive trop rapidement, Don Isidro donne sa solution trop vite pour que le lecteur comprenne le raisonnement, ce qui enlève toute sa force à la chute. Il n’y a aucun suspens. Celle-ci reste cependant, il faut l’avouer, tout le temps suprenante. Mais la question qu’on se pose à la fin de chaque nouvelle serait du genre : « Bon. Et alors? ». De plus, l’intrigue est difficile à suivre entre le temps, le lieux et les nombreus protagonistes.
Toutefois, il faut reconnaitre à l’auteur un style magnifique… pour ceux qui y accrochent. En effet, il pourrait être qualifié de « vieux ». A raison, les plus anciennes nouvelles datant des années 10, et les plus récentes des années quarante. Il ne serait donc pas le moins du monde surprenant qu’un lecteur d’une jeune génération ne puisse s’y attacher. On n’écrit plus comme cela, et paradoxalement, c’est cela qui peut captiver. Comment définir le style? Difficile à vrai dire, unique. Personnellement, je l’ai apprécié car justement « démodé » mais ne pourrais vous le décrire précisément. Plus tard peut-être Clin doeil.



Laisser un commentaire

Des mots qui riment, démons... |
Nekogirl world!! |
Nouvelles de Xuan VINCENT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Deviens qui tu es
| La balzacienne
| Carnet de confidences